BAFD

Trouvez votre formation ...

 

Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur

La formation se déroule en quatre étapes qui doivent obligatoirement se faire dans l’ordre, et il n’est pas possible d’entamer une nouvelle étape si la précédente n’est pas achevée en totalité.
A la fin du cursus de formation et faisant partie intégrante de celui-ci, le candidat doit rédiger un bilan de formation qui constitue une pièce maîtresse de l’évaluation qui sera faite par le jury régional

Avant de commencer sa formation le candidat doit s’inscrire à la DRDJS (Direction Régionale et Départemental de la Jeunesse et des Sports) de sa région afin de se renseigner sur les éventuelles modalités particulières de celle-ci, de s’inscrire et se procurer son livret de formation qui l’accompagnera tout au long des différentes étapes.

Pour s’inscrire, il faut être âgé de plus de 21 ans et être titulaire du BAFA.
Les candidats non titulaires du BAFA peuvent s’inscrire sous réserve qu’ils soient âgés de plus de 25 ans et bénéficient d’une dérogation attribuée par le directeur régional de la jeunesse et des sports après avis du jury régional (il convient dans ce cas de bien se renseigner auprès de sa DRDJS avant de s’inscrire pour éviter toute déconvenue ultérieure).

La formation doit impérativement être effectuée dans l’ordre suivant :


1- Une session de formation générale :

 


C’est un stage théorique d’une durée minimum de 9 jours de travail consécutifs, ou 10 jours interrompus une seule fois sur un période n’excédant pas 3 mois, il peut être organisé en internat ou en externat, en continu ou en discontinu.

Le programme comportera au moins les éléments suivants :

  • conduite de réunion, préparation à l’animation et la direction d’une équipe d’encadrement
  • étude des aspects administratifs et comptables d’un centre de vacances
  • étude des diverses conceptions éducatives et pédagogiques
  • élaboration et conduite d’un projet pédagogique
  • règlementation concernant la protection des mineurs

A la fin du stage l’équipe d’encadrement délivre à la suite d’une évaluation, à chaque stagiaire un certificat de stage (validé par l’inspecteur de la DDJS) avec appréciation sur l’aptitude ou la non aptitude du candidat la direction d’un CVL:

  • si celle-ci est satisfaisante, le candidat obtient la qualification de directeur stagiaire et peut poursuivre sa formation.
  • si celle-ci est insuffisante, le candidat ne peut poursuivre sa formation (et doit donc recommencer son premier stage)

 

 

2-Un premier stage pratique

 

  • C’est un stage qui se déroule dans un CVL et que le candidat accomplit en tant que directeur stagiaire, dans un délai qui ne peut dépasser 18 mois après son premier stage de formation générale et ne peut être entrepris avant la fin effective de celui-ci.
    Sa durée est d’au moins 14 jours en deux séjours au plus : dans un centre de vacances habilité, ou dans un centre de loisirs sans hébergement habilité dont le fonctionnement est permanent. Le stage peut se dérouler en quatorze séquences ou plus, mais la durée doit représenter 14 jours effectifs d’animation. Par exemple : si le stage se déroule dans un centre de loisirs qui fonctionne toute l’année scolaire uniquement les mercredis après-midi, pour valider 14 journées de stage il sera nécessaire d’assurer 28 mercredis après-midi.
    A l’issue du (ou des) stage(s) pratique(s), le directeur du séjour délivre à l’animateur stagiaire, un certificat de stage (validé par l’inspecteur de la DDJS ), portant la mention satisfaisante ou non satisfaisante attribuée à la suite d’une évaluation.
    Le candidat rédige un compte rendu de ce premier stage pratique qu’il devra joindre à sa demande d’inscription au stage théorique de perfectionnement.

 

 

3- Une session de perfectionnement

 

  • C’est la troisième partie de la formation, il s’agit d’un stage théorique qui ne peut être entrepris qu’à la fin effective du premier stage pratique et après avoir rédigé le compte-rendu de ce stage, il a une durée minimum de 6 journées complètes consécutives ou interrompues une seule fois sur une période n’excédant pas 3 mois, en internat ou en externat, en continu ou en discontinu.
    A l’issue du stage de perfectionnement l’équipe d’encadrement du stage délivre à l’animateur stagiaire un certificat de stage (validé par l’inspecteur de la DDJS), portant la mention satisfaisante ou non satisfaisante attribuée à la suite d’une évaluation.

 

 

4-Un deuxième stage pratique

 

  • C’est un stage qui se déroule dans un CVL et que le candidat accomplit en tant que directeur stagiaire.
    Sa durée est d’au moins 14 jours en deux séjours au plus : dans un centre de vacances habilité, ou dans un centre de loisirs sans hébergement habilité dont le fonctionnement est permanent. Le stage peut se dérouler en quatorze séquences ou plus, mais la durée doit représenter 14 jours effectifs d’animation. Par exemple : si le stage se déroule dans un centre de loisirs qui fonctionne toute l’année scolaire uniquement les mercredis après-midi, pour valider14 journées de stage il sera nécessaire d’assurer 28 mercredis après-midi.
    Il n’est pas demandé de compte-rendu de ce second stage pratique.
    A l’issue du (des) stage(s) pratique(s), l’organisateur du séjour délivre au directeur stagiaire un certificat de stage (validé par l’inspecteur de la DDJS), portant une appréciation sur la manière dont le candidat exerce ses fonctions de direction.
    Au moins un des deux stages pratiques doit avoir lieu en France, et un des deux doit se dérouler en situation de direction complète.

 

 

5- En fin de formation

 

A la fin de sa formation le candidat doit rédiger un bilan complet de l’ensemble de sa formation.
Moins de quatre ans après son inscription, le candidat doit faire parvenir à sa DRDJS :

  • le compte-rendu de son premier stage pratique
  • le livret de formation comprenant les quatre certificats de stage visés par les organismes de formations, les organisateurs des stages pratiques, les inspecteurs des DDJS concernées
  • le bilan de formation
    Pour un empêchement en cas de force majeure le directeur régional de la jeunesse et des sports peut accorder à la demande du candidat une prorogation d’une année au maximum. Dans ce cas la durée de la formation est portée à 5 ans.

 

Il convient alors que le candidat prenne contact avec la DRDJS de son lieu de domicile pour obtenir toutes les procédures à suivre afin que son dossier puisse être examiné par le jury régional qui statuera en lui accordant le brevet, en lui refusant, ou en l’ajournant avec éventuellement demande de formation complémentaire.


Le candidat déclaré reçu obtient l’autorisation de diriger un CVL pour 5 ans .Pour renouveler son autorisation le directeur doit durant ces 5 années diriger au moins deux CVL et suivre un stage de renouvellement.
Nous attirons l’attention du candidat sur le rendu du bilan de formation, ce document fait partie intégrante de la formation et c’est sa réception, avec le dossier complet, par la DRDJS qui fixe la date effective de fin de formation.
De même il convient d’être attentif à la durée de formation : passé la date de fin du délai règlementaire (avec ou sans prorogation) et en l’absence de décision d’admission de la part du jury régional, le candidat hors délai ne peut plus prétendre à la qualification de directeur stagiaire qui est attribuée à la fin du premier stage pour la durée de la formation, mais pas au-delà, et donc ne peut plus ni diriger ni compléter ni poursuivre sa formation.
Aussi et pour éviter d’éventuelles déconvenues nous conseillons de terminer la formation en envoyant son dossier complet à la DRDJS (largement) avant la fin du délai règlementaire ce qui permet de conserver du temps disponible pour réaliser si nécessaire un complément de formation en cas d’ajournement.

 


 

A voir aussi...